DarkRangers

Bienvenu braves guerriers dans L'Antre, lieu de rencontre et de détente des DarkRangers... Prenez votre aise...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jritsa, l'ancienne esclave

Aller en bas 
AuteurMessage
jritsa

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 01/11/2009
Localisation : france

Fiche personnelle
Nom: Jritsa

MessageSujet: Jritsa, l'ancienne esclave   Ven 6 Nov - 10:47

La jeune elfe gouta la substance bleuâtre qui frémissait dans la marmite, contente d'elle, Jritsa.. reposa la cuillère en bois, prit une plume et un vieux parchemin.. il lui fallait se présenter aux autres.. reposant le tout elle prit une gorgée d'une petite fiole, se sentant beaucoup mieux elle se mit a écrire avec hésitation.

Je me nomme Jritsa et je n'ai de prêtresse que le nom.

j'ai le souvenir d'une enfance heureuse avec ma sœur et mes parents dans les marais de Merak..
nous vivions dans une petite communauté d'elfe et d'homme, nous semblions libre
mais cette liberté a un prix.
Un jour, ma sœur partit pour l'académie des guérisseuses. Mes parents l'y ont envoyé
le sort en avait décidé. Mon destin fut tout autre, les lois de ce village se devait d'être respecter,
pour assurer une certaine tranquillité, je fus vendu par mes parents, mon village à des pillards.
Ici commença mon calvaire, après trente années de douceur et de quiétude, le reste de ma vie s'annoncer être une suite sans fins d'humiliations et de corvées.

Jritsa leva sa plume et resta ainsi un moment sans bouger, perdu dans les cauchemars de cette autre vie, elle entendait très clairement les cris, les insultes, se souvenait de l'odeur pestilentiel de ces hommes sans foi, elle commençait à trembler, elle reprit une dose de sa petite fiole.. ces tremblements cessèrent, ces souvenirs effrayants se dissipèrent. Jritsa se remit a écrire.

Les années passèrent, ma survie au sein de cette bande ne fut dû qu'a une capacité innée pour l'alchimie, et a l'obéissance, reléguée aux cuisines et au service. Je ne connaissais plus que cela, je ne savais même plus écrire, j'appréciai ma condition, je commençais à aimer ses monstres. Je voyageais avec eux à travers les contrées d'Iris. Vint le jour ou une guérisseuse seule se présenta au campement, mon maitre était cruel mais superstitieux et tuer une guérisseuse, apporter le malheur selon lui, donc il accepta de parlementer avec elle. Je restais interdite devant cette elfe fier, libre, arrogante, qui était son maitre qui dépensait autant pour elle? Je ne reconnus aucunement ma sœur.
La guérisseuse me racheta, m'expliqua qui elle était, que j'étais libre, ces mots n'avait plus aucun sens pour moi, j'avais un nouveau maitre..

Une larme coule doucement sur la joue de Jritsa, elle prends un autre parchemin et continue a écrire.

Quelques lunes après ma libération, je prenais goût a cette nouvelle vie qui s'offrait à moi,
je réapprenais à lire, à écrire, mon nouveau maitre, ma sœur m'offrait la possibilité de vivre autrement, de voir la vie sous un autre angle, mais cette compagnie ne fut qu'éphémère.
Un mal inconnu la rongeait, de l'intérieur. Elle m'apprit quelques rudiment de la magie de guérison et d'alchimie. Je tentais de la guérir, mais que pouvais je faire? Moins d'un an après ma libération. Je me retrouvais seule, sans maitre, sans sœur. Ne sachant ou aller. Prenant les affaires de ma soeur, je me fis passer pour une guérisseuse, mes chances de survie me semblait meilleur, devant la superstition. Je quittais définitivement Mérak pour vivre ailleurs. J'étudiais les livres de ma soeur, apprenant les techniques de combat, le soin, l'alchimie, faisant des experiences. Je le devais en sa memoire.

Jritsa se rememorant ces longues années d'érrance, sans maitre, cachée dans la peur, de redevenir esclave. Sentant les larmes, sur ces joues elle reprit rapidement une gorgée de sa mixture..

Mon errance prit fin à Randol, j'étais devant le coffre de ma soeur, il était emplis d'un fatras ancien, poussiereux, c'est la que je fis la connaissance d'Eldenne, Sa gentillesse, sa joie de vivre m'entrainer vers ce qui me semblait, une vie meilleur, vers une chose que je ne connaissais plus, une famille..
les DarkRangers.

Jritsa sourit dans la nuit, tamponna le parchemin, puis roula les deux parchemins et les rangea. Un jour je donnerais cette lettre mais quand? elle fremit. Quelle sera leurs réactions? Je dois leur faire confiance.. je dois.. Jritsa fut prise soudain d'un tremblement incontrôlable..elle but la fin de la fiole.. son tremblement cessa.. ces yeux regardés vers un monde connu d'elle seule.. doucement elle s'allongea.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Jritsa, l'ancienne esclave
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DarkRangers :: Historique et recrutement :: Background des membres-
Sauter vers: